22 février 2010

Derroll Adams

Je l'ai recontré en 71,
C'était un homme bon, tout simplement.

Grand musicien, il avait cette qualité rare :
Sa voix nous plaçait en nous-même,
au plus profond :
Là où nous cachons nos larmes premières.

Et quand ils ne sont plus là,
la nostalgie qu'ils nous donnaient de leur vivant
n'est pas intacte, elle est encore plus grande.





2 Commentaires:

Blogger Chat a dit...

Mille merci pour cette fabuleuse découverte. Belle journée à vous. Charlotte

22 février, 2010 12:42  
Anonymous Anonyme a dit...

Salut Michel,
Je me souviens très bien de Derroll Adams, de ses tatouages, de ses chansons et de son banjo. J'ai eu l'honneur de partager un concert avec lui dans les années 70. Un ancien routier, vagabond, conteur du style Pete Seeger, Guy Carawan, Woody Guthrie et Rambling Jack. Un vrai "geezer" de la vielle école.
Louis

26 mars, 2010 06:03  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home