14 juillet 2006

«tout ce qui n'est pas donné est perdu»














Certains disent
que Mère Térésa
aurait dit ça.
D'autres que ce serait plus ancien,
Peu importe :
Plus cette parole tourne dans ma mémoire,
plus je pense qu'elle est vraie.

2 Commentaires:

Anonymous pierloz a dit...

Sur cette phrase, je dois absolument faire un commentaire. Ces derniers jours, je suis retournée faire quelques pas dans le monde du conte et j'ai retrouvé quelques textes que tu nous avais donné lors du stage que j'ai suivi avec toi à Neufchâteau l'année dernière. Pour moi, ce stage en soi avait été un grand moment, comme le sont les contes que j'entends dits par toi. En relisant ces textes, sur l'art de conter, j'en reste toujours pleine de gratitude. Je retiens l'humilité du conteur, la première place aux histoires, la patience à les laisser venir, donner à l'histoire une voix qui soit belle et qui le porte, des mots qui créennt des images,... Tout cela... Pour tout cela, merci, infiniment merci... Ce que tu as donné là n'est pas perdu en tous cas! Catherine

17 juillet, 2006 00:00  
Anonymous conteur@cegetel.net a dit...

J'ai sur mon bureau un petit papier sur lequel j'ai noté un proverbe soufi, pour ne pas l'oublier...
je l'ai sous les yeux, alors je vous le donne avant qu'il ne s'envole...
Voilà :
"ce que tu donnes existe pour toujours,
ce que tu gardes est enfoui à jamais"

répétez-le à qui veut l'entendre !
Stéphane

17 juillet, 2006 01:50  

Enregistrer un commentaire

<< Home