08 juin 2006

Carnac


La route passe, aveugle, comme un rasoir.

La grille qui l'encage aggrave la souillure.
Deux captives l'arpentent en devisant.
Le vrai chemin, lui, n'en a cure.
Il est du fond des temps.




6 Commentaires:

Anonymous Yannick Morvan a dit...

Cette photo me fait penser au travail d'Andy GOLDSWORTHY. Comme quoi, l'art n'est peut être qu'un éternel recommencement.

26 juin, 2006 13:01  
Blogger M.H. a dit...

merci Yannick, je prends ça pour un compliment : ) sais-tu où on peut voir ce qu'il fait ?

26 juin, 2006 13:46  
Anonymous Anonyme a dit...

C'est très dur de voir des photos de bonnes qualité d'Andy GOLDSWORTHY car le land art , quand il ne s'agit pas de commande, paye peu son homme. Il vend donc très cher (c'est peu de le dire)les photos de son travail. Néanmoins, il te suffit de taper son nom sur "google image" pour avoir un apperçu de son art.
J'ai découvert cet artiste avec un documentaire diffusé sur arte. Cela a été une révélation pour moi, d'habitude assez citique sur l'art moderne. Ce qu'il fait est fantastique. C'est un artisan de la nature.
ci-dessous un lien sur le site d'arte. S'il ne marche pas, il te suffit de taper "GOLDSWORTHY" dans le moteur de crecherche interne d'Arte.

http://www.arte-tv.com/fr/connaissance-decouverte/Goldsworthy/920294.html

26 juin, 2006 15:43  
Anonymous Yannick Morvan a dit...

Je tiens à ajouter que c'était effectivement un compliment ;-)
J'aime beaucoup la façon dont tu accroches leles mots aux images. Le texte sous cette photo est magnifique.

26 juin, 2006 15:48  
Blogger M.H. a dit...

Yannick, merci de m'avoir fait connaître Andy Goldsworthy, C'est le plus beau cadeau qu'on m'ait fait depuis longtemps ! je savais que j'étais attiré par ces choses-la, maintenant j'en suis sûr : ))

27 juin, 2006 05:39  
Blogger la Louvelle ch a dit...

Moi ça me fait penser à Carnac avec mes loupiots quand il n'y avait pas de grillage........

Et aux interminables alignements qu'ils faisaient dans le sable et au temps où j'ignorai complètement ce qu'était le land art...ce qui ne manquait aucunement en fait!

Parce que ce que le mot et le concept qui me manquait ne m'a jamais empêché d'en faire !

Déjà a 16 ans en tant que monitrice d'un centre aéré !

Maintenant je dis : Ah je fais du land art et je rigole !

Isabelle Jacquemain

28 avril, 2009 13:32  

Enregistrer un commentaire

<< Home