22 juin 2006

le colibri














(source : http://pr.indymedia.org/news/2005/12/12086.php)

L'incendie avançait dans la savane.
Tous les animaux s'enfuyaient.
Arrivés au bord du fleuve, ils se sont arrêtés.
Et là, ils ont vu le colibri
plonger,
ressortir,
retourner dans le brasier,
lacher sa goute d'eau,
recommencer...

Le lion lui a dit :
T'es fou ?
Tu n'y arriveras jamais !
Peut-être, a dit le colibri,
mais moi, au moins,
j'fais ma partie.


4 Commentaires:

Blogger M.H. a dit...

C'est fou, ça : Cette histoire, je l'ai entendue il y a pas mal d'années de la conteuse Susana Azquinezer. (salut Susana : ) Elle m'est revenue il n'y a pas longtemps, puis j'ai envie de la poser ici. Je cherche une image de colibri sur google pour l'illustrer, et le tombe sur celle-ci. Je me dis : c'est celle-là, elle est super ! Ok, j'ouvre la page sans lire (c'est en espagnol). Je publie mon post. Et en fermant mes fenêtres, je retombe sur la page d'Indymedia. Et qu'est-ce que je lis sous la photo ?
La même histoire !
: ))

22 juin, 2006 05:43  
Anonymous P. toubed a dit...

le temps avait passé et il avait changé, un gros orage grondait en dansant sur ses pattes d'araignées. Le même lion passait, il filait chercher un abri en attendant des temps meilleurs lorsqu'il a vu le même colibri allongé sur le dos, les pattes tendues dans un effort surhumain( ce qui n'est pas rien pour un petit oiseau mouche). Mais que fais tu? lui demande le roi des animaux. J'évite que le ciel ne nous tombe sur la tête, lui répond l'oiseau, ce n'est pas facile mais cela marche!
Ainsi le lion repartit, inquiet pour la santé de l'oiseau mais rassuré que quelqu'un s'occupe de ce à quoi il n'avait même pas pensé...

28 juin, 2006 11:31  
Blogger marie a dit...

Thank you.
You’re photographs are excellents. My blog is a “private place” anything knows that it exists; I think that you is only that it knows.

Sorry, I’m Portuguese and my English isn’t perfect… and my French still is worse. ;)

06 juillet, 2006 19:51  
Blogger CLAIRE descamps a dit...

alors gardons confiance... le monde est ce qu'il est mais s'il n'y avait pas ces colibris que nous ne voyons pas... il aurait déjà tout brulé calciné depuis longtemps!!!
chut, un oiseau chante.

11 octobre, 2009 09:16  

Enregistrer un commentaire

<< Home